La Toiture Végétalisée

La toiture végétalisée est un isolant thermique très performant qui offre également le confort d’une maison fraîche en été et chaude en hiver. Elle permet donc de réaliser des économies sur les factures d’énergie.

La toiture végétalisée consiste en un système d’étanchéité recouvert d’un complexe drainant, composé de matière organique et volcanique, qui accueille un tapis de plantes précultivées (sédum, vivaces, graminées…). S’installant aussi bien sur une structure en béton, en acier ou en bois, elle offre une surface vivante qui change d’aspect en fonction des saisons et de la floraison des végétaux.

Avantages

Enfin, les toitures végétalisées régulent efficacement les écoulements des précipitations, en retenant une partie des eaux de pluie et contribuent à limiter les risques d’inondation en évitant la saturation des réseaux. Elle peut même lors d’orages après une période de sécheresse, réduire l’engorgement des réseaux d’assainissement. Les toitures végétalisées, suivant leurs caractéristiques, se comportent comme des éponges, retenant un certain temps l’eau et la restituant à l’atmosphère par évaporation, une partie de cette eau étant absorbée par les plantes. Pour en quantifier l’impact, il faut prendre en compte le genre de système, sa performance en fonction de ses caractéristiques et les conditions climatiques locales, en particulier le temps qui s’écoule entre deux fortes pluies, voire le degré de saturation du substrat au moment de la pluie en fonction de la surface végétalisée. L’ampleur de l’effet retardateur de l’évacuation de l’eau peut atteindre, en fonction des conditions précitées, 2/3 des effets d’un orage d’une durée d’une heure, mais ce point dépend fortement de l’état de saturation en eau du système avant l’orage (eau absorbée lors des pluies précédentes).

Autre atout des toitures végétalisées : l’augmentation de la durée de vie de l’étanchéité. La protection d’une étanchéité, dont la durée de vie est limitée à une quinzaine d’années, peut être doublée dans le cas d’une toiture végétalisée. La végétalisation extensive limite en effet le choc thermique. En été, sur une étanchéité, des températures de 60° C à 75° C sont régulièrement enregistrées alors qu’avec une végétalisation extensive, cette température sera de 25° C à 35° C.

Il s’agit également de systèmes légers utilisables sur tous types de bâtiments, non seulement en travaux neufs mais aussi en réhabilitation, et qui nécessitent un faible entretien.

La toiture écologique s’inscrit également dans une démarche participant aux économies d’énergie induites par le rôle d’isolation thermique, en régulant le confort thermique d’été grâce à l’hygrométrie apportée par le complexe végétalisation et isolation thermique de la toiture, en améliorant la qualité du paysage, la biodiversité et en favorisant l’intégration du bâtiment dans l’environnement urbain, en utilisant des produits renouvelables et nécessitant peu d’entretien (substrat naturel de faible épaisseur, espèces végétales peu consommatrice d’eau et d’engrais), en ralentissant et en limitant le rejet des eaux d’orage dans les dispositifs d’évacuation des eaux pluviales.